Kokobelli – Bijoux et objets décoratifs

Kokobelli – Bijoux et objets décoratifs

Entreprise représentée par Carole MARET,

 

Adresse : 22, Avenue du Médoc, 33950, Lège Cap Ferret

Mail : kokobelli@kokobelli.fr

Tél : 06.21.28.85.99

Site internet : www.kokobelli.fr

Facebook : @Kokobelli

 

Engagement :

 

Une implication : l’effort environnemental et/ou les actions de sensibilisation autour de notre environnement.

Une implication auprès des habitants qui permet d’animer, de faire vivre toute l’année le Bassin et de rassembler.

La promotion d’une offre, d’un produit hors saison estivale pour développer un tourisme des 4 saisons, et valoriser les déplacements doux.

“Je suis artisan d’art, installé à Lège Cap Ferret, avec un petit atelier-boutique ouvert au public tout au long de l’année. Je crée des bijoux et objets décoratifs avec une matière étonnante surnommée « ivoire végétal », originaire des forêts d’Amérique du Sud (des graines de palmier pouvant prendre l’aspect de l’ivoire une fois travaillée).

Au-delà du matériau lui-même, 100% naturel et écologique, je suis engagée dans une démarche éco-responsable sur l’ensemble de mon activité (utilisation de teintes azofree, packaging, approvisionnements en circuits courts et/ou équitables…). J’accueille environ 1000 personnes/an dans mon atelier, avec une clientèle à la fois touristique et locale. Environ 1/3 de mes visiteurs sont des enfants/adolescents (public souvent familial, travail avec les écoles et le CLSH de ma commune). Mon activité est référencée sur la Route des Savoir-Faire de Gironde proposée par la Chambre des Métiers.
Parallèlement, je participe à de nombreux salons et événements métiers d’art d’envergure régionale et nationale, où je prends plaisir à valoriser (discrètement mais volontairement) mon ancrage territorial au bassin d’Arcachon, à travers la scénographie de ma présentation (clin d’œil aux cabanes ostréicoles), mais aussi à travers certaines de mes créations (poissons et bateaux imaginaires en ivoire végétal, association de matière ivoire végétal et pommes de pin…)
Pour moi, le fait de devenir partenaire de la marque Bassin d’Arcachon est une façon de revendiquer à la fois mon attachement au territoire (car même si je ne suis pas une enfant du pays, le bassin est le lieu que j’ai choisi pour vivre et travailler) et mon engagement professionnel pour une offre de qualité. Je me reconnais tout à fait dans les valeurs portées par la marque.

A propos de l’effort environnemental et des actions de sensibilisation à la préservation de l’environnement, je peux dire que c’est un des piliers de mon travail et la base même de ma démarche artistique. Je suis depuis toujours très impliquée en ce sens et je m’engage bien sûr à poursuivre mes efforts auprès de l’ensemble des mes interlocuteurs. En effet, c’est une sorte de source d’inspiration, de conviction personnelle et de fil conducteur pour moi… Qu’il s’agisse de visiteurs à l’atelier, d’interventions pédagogiques auprès des scolaires, de clients rencontrés lors des salons…, lorsque je fais découvrir mon métier, je fais aussi découvrir un matériau insolite, écologique et alternatif, et surtout j’essaie de montrer qu’une démarche artistique fondée sur l’éco responsabilité et le développement durable est possible…

Parallèlement, le fait de renforcer mon implication locale pour contribuer à animer, faire vivre toute l’année le Bassin correspond strictement à mes projets de développement. J’ai créé Kokobelli en 2009 et je me suis d’abord concentrée, durant les premières années, sur la production et la vente directe « itinérante » sur les marchés/événements (locaux) et les salons (régionaux), puis j’ai ouvert l’atelier au public depuis 2014. C’est une partie de mon activité qui m’apporte beaucoup de satisfaction, de plus en plus de succès et que je souhaite vivement développer… Aujourd’hui, la boutique constitue un petit commerce de proximité attractif pour la population locale, et je reçois de plus en plus régulièrement des clients de Lège Cap Ferret, Arès, Andernos, parfois de Audenge, Lanton.

D’autre part, la partie atelier, avec les visites « pédagogiques » qui sont proposées, contribue à son niveau à l’attractivité touristique de notre territoire pour un tourisme des 4 saisons. Je reçois beaucoup de visiteurs-vacanciers durant l’été, mais aussi des visiteurs-bordelais qui viennent dans leurs résidences secondaires pendant les week-end aux beaux jours et pendant les petites vacances scolaires (Toussaint,Pâques), il y a aussi des visites de groupes sur rendez-vous au printemps et à l’automne (des associations de loisirs, de randonneurs, des groupes de personnes handicapées, des projets pédagogiques avec les écoles…), et puis le grand week-end Portes ouvertes que j’organise chaque année pour les Journées européennes des métiers d’art au mois d’avril et qui attire des visiteurs de tout le bassin et parfois de Bordeaux (300 personnes l’an passé). D’après le témoignage de mes visiteurs, qu’il s’agisse d’habitants locaux qui découvrent l’atelier pour la 1ère fois, ou de touristes venus de plus loin, ils apprécient une découverte un peu hors des sentiers battus, un autre visage du bassin d’Arcachon, comme un petit voyage inattendu au coeur de leurs vacances… A la fin de chaque visite, j’informe toujours les visiteurs de la présence des autres ateliers d’artisanat d’art à visiter sur le territoire, ou les oriente sur la découverte de beaux espaces naturels (les prés salés, la cabane du résinier, le domaine de Certes etc…) Le fait de m’engager à développer ma présence sur le territoire correspond à la fois à mon désir de participer à l’attractivité du territoire et à un enjeu économique pour ma petite activité artisanale… Je pense que l’appartenance à la marque du Bassin d’Arcachon m’aiderait à développer ma visibilité et notoriété, qui elle-même viendrait enrichir l’offre existante …”

 

Retour à la liste des partenaires