Signes de reconnaissance de la marque

POURQUOI ET COMMENT

POURQUOI ET COMMENT

Le Signe de Reconnaissance reprend les éléments graphiques essentiels du Bloc-Marque

 

Quel intérêt ?

Se revendiquer tous ensemble de la même démarche, la partager, appartenir à la même mouvance, se fédérer, constituer tous ensemble la tribu “B’A”. Le signe de reconnaissance fait fonction de signe de ralliement entre membres de cette tribu.

  • Nous sommes fiers de notre Bassin qui va de l’avant.
  • Nous nous reconnaissons en partageant les mêmes valeurs.
  • Nous le revendiquons, nous en parlons, nous échangeons sur la toile les infos, les bons plans, nos images, nos amis…
  • Avec ce signe de reconnaissance “B’A”, nous sommes les ambassadeurs de la marque partagée “BASSIN D’ARCACHON”.

 

logo marque bassin d'arcachon

Choix des initiales du Bassin : B et A

Les acteurs de l’attractivité du Bassin ont besoin d’un signe de reconnaissance court pour pouvoir l’intégrer facilement dans leurs communications.

Justification de l’apostrophe entre les deux lettres B et A

Pour un lecteur non averti, le choix de B et A sans apostrophe présente le risque qu’il lise et qu’il dise “BA” tout simplement.

  • l’apostrophe détache les lettres et évite une lecture globale
  • l’apostrophe remplace virtuellement le “ D’ ” de “D’ARCACHON”
  • l’apostrophe personnalise plus encore le signe de reconnaissance
  • l’apostrophe facilite l’identification à “BASSIN D’ARCACHON”

Comment appliquer le Signe de Reconnaissance sur différents fonds de couleurs ou sur différents types de visuels ?

Le dessin du Signe de Reconnaissance présente deux avantages :

  • c’est une forme ronde et homogène que l’on peut appliquer sur un fond comme une pastille
  • une seule couleur est nécessaire pour le rendre lisible

Il a donc été imaginé de laisser le choix de la mise en couleurs aux utilisateurs afin qu’ils l’adaptent au mieux à leurs communications. Il leur revient de veiller à ce que le Signe de Reconnaissance soit visible et lisible sur tous les fonds, aplats ou visuels, du plus clair au plus foncé.

Sont prévues également des adaptations du Signe de Reconnaissance en noir et blanc.
Ce principe implique un certain nombre de versions du Signe de Reconnaissance.

UNE MÉCANIQUE D'APPROPRIATION

UNE MÉCANIQUE D'APPROPRIATION

Le principe :
Le Signe de Reconnaissance peut être accompagné de mots adaptés à toutes les situations et toutes les problématiques des acteurs de l’attractivité du territoire.
Des mots, au nombre de 5, qui “chargent” le Signe de Reconnaissance des valeurs de la marque Bassin d’Arcachon.

  • chacun de ces mots crée le lien particulier qui rapproche l’acteur et la marque.
  • il précise en quoi cet acteur est particulièrement représentatif des valeurs du territoire.
  • le lien entre l’acteur et la marque devenant plus concret et plus valorisant, il facilite, simplifie, suscite, rend plus évident l’appropriation du Signe de Reconnaissance par les acteurs

 

Une mécanique d’appropriation adaptée à toutes les situations :

  • le Signe de Reconnaissance accompagné de son mot peut s’articuler graphiquement selon 3 formes prédéfinies.
  • ce principe souple permet de s’adapter plus facilement aux mises en page des acteurs pour leur faciliter l’intégration du Signe de Reconnaissance.
  • possibilité de choisir la couleur la plus appropriée à l’intégration.

 

 

Pour devenir partenaire et avoir ainsi le droit d’utiliser le logo et son monogramme les acteurs économiques doivent s’inscrire préalablement sur le site internet de la marque : www.marque-bassin-arcachon.fr. Le pôle marque du SIBA vous contactera ensuite pour un RDV : l’utilisation de la marque étant soumis préalablement à la signature d’un contrat de licence avec le SIBA (gratuit) comportant des règles d’utilisation.

Ainsi, après signature du contrat de licence, les partenaires de la marque pourront utiliser la marque partagée dans le cadre de leur communication institutionnelle et/ou communication corporate de l’entreprise : logo, papier à entête, communication interne, site web, éléments ne s’appuyant pas et/ou ne portant pas sur les produits eux-mêmes. Ainsi, le partenaire ne pourra pas exploiter la marque partagée directement sur des produits y compris alimentaires, des emballages, des conditionnements et des étiquettes