L’atelier de sophrologie de Sylvie

L’atelier de sophrologie de Sylvie

Entreprise représentée par Sylvie VIGNES-CHAVIER,

Adresse : 61 rue St Elme, 33120, Arcachon

Tél : 06 68 48 26 42

Mail : sylvie.vignes[@]yahoo.fr

Site internet : https://www.sophrologie-sylvievignes.fr/

Facebook : @AtelierdeSylvie

Engagement :

“Comme on prend soin de soi, contribuer à prendre soin du Bassin d’Arcachon est une tâche importante : je considère que notre écologie interne est aussi importante de notre écologie externe. Cela ne se voit pas toujours, c’est plutôt de l’ordre du ressenti pour l’interne même si l’un ne va pas sans l’autre. Tout est lié. C’est ce que je fais au travers de mon métier et pour moi-même également. Une personne qui va agir sur son écologie interne et aura compris comment elle fonctionne, sera plus disponible pour agir sur son environnement et sur l’environnement en général. Et inversement, une personne qui agira sur l’environnement et sur son environnement externe aura plus de disponibilité pour agir sur son environnement interne. La sophrologie est un mouvement de l’intérieur vers l’extérieur et inversement. Quand on comprend ce qui se passe au niveau cellulaire, on vit mieux ses environnements au sens large.

Je souhaite aussi contribuer à un tri des déchets plus affiné et plus responsable (comme dans d’autres départements) et en achetant responsable avec un minimum d’emballages : j’ai habité pendant plusieurs années en Dordogne. J’ai pu assister à une évolution du tri des déchets notamment au niveau de la Communauté d’Agglomération du Grand Périgueux.

J’ai fait l’expérience récemment de mettre de côté, ici à Arcachon, ce que je mettais de côté en Dordogne pour l’amener à la déchetterie proche de chez moi. J’ai été impressionnée par le volume. J’avais eu tendance à oublier un peu, étant prise par mon installation professionnelle. Mes déchets ont été refusés…normal. On m’a dit de les mettre dans la poubelle noire… Depuis, j’ai acheté une gourde et j’ai supprimé les bouteilles en plastique. Et je fais attention aux emballages quand je fais mes achats.Je ne mets plus de film plastique sur les aliments que je mets au frigo. Je garde des bocaux en verre et je les mets dedans ou je mets une assiette dessus (comme faisait ma grand-mère). De plus toute la matière première est conservée dans des bocaux en verre.
Je sensibilise mon fils au tri pour une meilleure orientation des déchets. Pour ma fille, c’est acquis.

Aussi, je participe à la sensibilisation aux déplacements doux en donnant l’exemple : je me déplace beaucoup à vélo, train et covoiturage.

Dans ma vie quotidienne, je suis aussi sensible à une démarche responsable :

– Je mange sain. Cuisiner soi-même avec des matières premières et j’encourage ce mode d’alimentation (bienfaits sur l’humeur et le comportement). Je n’achète aucun plat cuisiné. Je me suis inscrite aux locavors. J’achète des fruits et légumes bio ou agriculture raisonnée régulièrement
– Je fais mon ménage avec du savon noir, du gros sel, du vinaigre blanc et du bicarbonate
– Je protège et préserve la nature en ramassant les déchets dans les espaces naturels (j’ai toujours sur moi un poche pour ramasser les déchets que je trouve en me promenant.) J’ai participé le 20 avril à une opération de ramassage de déchets en bas de la Dune du Pilat.
– Je m’habille responsable avec des vêtements de seconde main, j’encourage et valorise les initiatives. (avec ma fille, nous nous habillons dans des friperies. Nous donnons nos vêtements aux bornes de collectes).
– Je vais à la plage quand la peau peut supporter le soleil (je n’utilise pas de crème solaire et je ne prends pas de coup de soleil) > la crème solaire pollue.
– J’encourage les initiatives de famille à énergie positive (j’ai eu cette expérience dans un autre département, c’est une démarche très intéressante pour toute la famille et notamment les enfants > prendre de nouvelles habitudes : programmer le thermostat du chauffage avec une variation de 3 degrés. Aérer la maison tous les jours. Chronométrer le temps sous le douche (5 minutes max). Utilisation du lave vaisselle plutôt que la vaisselle à la main. Être vigilante quant à l’usage de l’eau (l’eau de rinçage de la salade pour arroser les plantes), pas de bain mais des douches.
–  Je sensibilise les gens qui descendent de la Dune n’importe comment alors qu’il y a un escalier et un chemin naturel. Quand j’amène des gens qui ne connaissent pas et même qui connaissent(famille). Je leur demande de prendre l’escalier en montée et descente ou le chemin quand il y en a un qui est formé.

Je souhaite aussi encourager des espaces de paroles pour échanger sur les habitudes et prendre conscience collectivement des actions à mettre en place : plus concrètement, j’en parle dès que je peux autour de moi. J’essaie d’être pédagogique.

Enfin, je suis très fusionnelle avec la nature et le bassin d’Arcachon. Je vis ma pleine nature en pleine nature (le Bassin est un lieu idéal). J’encourage mes clients à vivre leur pleine nature en pleine nature.”

Retour à la liste des partenaires